LES PETITES OUBLIEES

Publié le par Frantz Vaillant

3 chansons, trois interprètes de Roland Topor...


REINHARDT WAGNER CHANTE TOPOR-1


BLOODY MARY-1



Pasquale d'inca chante Topor

Publié dans toporetmoi

Commenter cet article

Frantz 26/11/2006 09:12

je ne crois pas que Roland nourrissait une passion particulière pour les jambes des femmes, lui qui, souvent, se flattait de bouleverser "la hiérarchie des corps"... Ainsi, et ses dessins en témoignent, un pied valait un sein, qui valait bien une oreille ou un oeil.. Maintenant, on peut penser que chez les hommes de sa génération (disons nés avant guerre), le comble de l\\\'érotisme se situe souvent dans "ces compats qui arpentent le globe....".Je pense en effet à Truffaut, à Jacques Demy (voir l ' affiche de Lola) mais aussi à "L 'Ange Bleu"...

Elizabeth 25/11/2006 23:17

Bonsoir,
Pourquoi Topor était-il tant obnubilé par les jambes des femmes ? Une sorte de remake de L'Homme qui aimait les femmes avec Denner ? On pense aussi à l'homme pressé de Morand, qui ne pouvait qu'accorder de fugitifs moments aux femmes.
E.H.

Cendre 03/11/2006 15:02

Bloody Mary à bon goût, zest de folie, sous sa blanche robe, son air glaçé, petit glaçon liquide, je bois...