La liberté et son prix

Publié le par Frantz Vaillant

               Pas de répondeur ni de voiture, une phobie du  courrier, aucun placement  en banque, Roland vivait en réduisant au maximum  tout ce qui attache ou est susceptible de créer des problèmes.  Une liberté qu'il paiera hélas au  prix fort...
Je termine l'année 1989.
Les chapitres avancent bien.

                Remarquable émission, ce Divan d'henri Chapier diffusée sur France 3  au mois de septembre 89 . Il affirme que l’art, selon lui,  n'est pas « une activité morale, comme on l’imagine, mais plutôt la publicité de la vie ».
Le sexe ?   : « Une des centrales les plus puissantes du corps... Le garant de l’humanité, c’est ce mélange d’animalité et de conscience...et donc le sexe, pour moi, est le garant de l’humanité.Quand on abandonne le sexe, on se met au ban de l’humanité. »
Puis il dénonce les régimes totalitaires qui con
damnent l’homosexualité. Pour  appuyer ses dires, il cite l’exemple de la mini-jupe, très significatif selon lui : « Si on fait, dans les années 60, -la liste- de tous les pays qui ont interdit la mini-jupe parce que cela ébranlait les bases de leur société, eh bien on a une carte très exacte des pays démocratiques et des pays qui ne le sont pas ». 
 

Publié dans toporetmoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article