Livre cannibale

Publié le par Frantz Vaillant

"Et lui ?..... Et Elle ?.... Et l'autre .....? As-tu pensé à le joindre ? Non ? Mince,  c'est dommage ! Ils auraient un tas de choses à te raconter ! Je t'assure ! ....Vraiment.... ....Enfin, tant pis !"
               La biographie sera achevée cette semaine. Et ces étonnements me troublent à l'heure du bouclage. Parmi le bon millier de personnes que Roland a croisé dans sa vie, quels sont les acteurs-clef de son histoire ? Parmi ceux qui se flattent d'avoir connu Roland, combien, en réalité,  ne l'ont que simplement approché ? Cela ne cimente pas forcément une amitié !
 Le temps passant, la mémoire des uns  enjolive  souvent quelques anecdotes. Résultat :  une simple rigolade un petit coup dans le nez, devient une histoire unique, formidable, secrète ! Les premiers temps, à l'heure de la collecte des infos, j'explorais toutes les pistes, tel un clebs en chasse,  et je partais dans de multiples directions pour vérifier une histoire, en apprendre une autre. Agitation vaine.  J'en étais quitte, très souvent, pour une grosse déception.
Roland avait le don de l'écoute. Ses interlocuteurs, voyant son attention,  constatant sa disponiblité, pensaient , dès lors, qu'ils rejoignaient de facto le cercle de ses amis. Erreur. La camaraderie n'est pas l'amitié. Une discussion dans un bistrot dure ce que durent  les  bulles de champagne..
Je pense avoir rencontré ceux et celles qui ont compté.
Bien sur, il y aura des manques. Quand on feuillette quelques uns de ses carnets, on dénombre parfois une vingtaine de rendez vous dans la semaine !
Mais il faut bien s'arrêter un jour.  Mettre un terme au livre-cannibale. J'espère avoir servi  au mieux la mémoire de cet homme. On pourra toujours déplorer une absence -inévitable !-  mais on ne pourra m'accuser d'avoir été léger, imprécis, anecdotique....

A propos de cannibalisme, puisqu'on en parle, voici quelques recettes signées Roland
.
Et
bon appétit...


DOCS TOPOR.MP3    (en souffrance.... mp3 dispo. début 2006)

Publié dans toporetmoi

Commenter cet article