LE RAPP DE TOPOR

Publié le par Frantz Vaillant




Image 241989 !
 Année fameuse (Expo-rétrospective, sortie de "Marquis"...) où Roland trinballe son univers, de plateaux télé en émissions radio.
Voici donc un extrait de "Tranche de Cake" crée et animé par le regretté Bernard Rapp, journaliste honnête et dont l'élégance morale n'a hélas pas d'équivalent aujourd'hui.  Rapp ne manquait jamais une occasion de saluer l'artiste ("Jamais sans mon livre",  "Tranche de Cake" etc.)
Sur ce plateau d'Antenne 2 (25 nov. 1989) sont également présents Jean Teulé, Gérard Miller et  Philippe Aubert ...
Bonnes fêtes de fin d'année (à ceux qui le méritent)


Publié dans toporetmoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


ca c'est du tube en puissance :)



Répondre
N

Sans Pan ni loi Vraiment, superbe idée d'y avoir consacré un site, avec toutes ces vidéos d'archives et articles, ça permet de mieux saisir ce formidable artiste en dehors de ses dessins, merci !


Répondre
L

bonjour je retrouve dans les comptines de Mr Topor une comptine que j'ai écrit en classe de 3 ème c'était un devoir plus eactement une rédaction j'avais à l'époque une prof de français qui se
nommée Melle Saltel et qui écrivait des nouvelles, quand plus tard mes enfants m'ont récité mon devoir j'ai vite compris ce qui s'était passé j'ai retrouvé la trace de cette prof mais elle m'a
envoyé baladé elle savait de quoi je parlais je suis écoeurée j'aurais juste voulu que mon petit poème soit signé je n'oublierais jamais je souffrirais de cette offense toute ma vie son neveu peut
témoigner de ce devoir il était dans ma classe et m'avait fait sous entendre que melle saltel se servait de ces élèves pour avoir des idées bref je ne sais pas à qui j'écris mai_s il fallait que je
l'écrive quand je sais que le clown rigolo est devenu une comptine c'est injuste !!!!


Répondre
M

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
__________________

marketing dissertation


Répondre
M

Merci, je suis toujours sous le charme de Roland Topor


Répondre