AGENDA

Publié le par Frantz Vaillant

Vous étiez nombreux, trés nombreux, à l'Espace Rachi pour l'exposition Roland Topor.
Merci.
Les signatures sont l'occasion de rencontrer plein de monde, avec des questions plein la bouche et des souvenirs à partager. Moments d'émotion !
Comme vous le savez tous, le salon du livre à Paris ouvre ses portes ce vendredi.
J'y serai !
- Le lundi 26 mars, à partir de 15h30 dans le cadre d'une émission radio web/Télérama consacrée à Roland Topor. L'ami-musicien Reinhardt Wagner sera à mes côtés.
-le mardi 27 mars, en nocturne (19h30/21h), pour une rencontre-dédicace au stand BUCHET-CHASTEL (Stand Libella H149-G148)
Par ailleurs, une autre rencontre est prévue à la LIBRAIRIE  L'  ARBRE A LETTRES, Place de la République à Paris le 19 avril prochain, en soirée.
A bientôt !
PS.
En attendant, histoire de se mettre en bouche, voici quelques recettes cannibales :


Publié dans toporetmoi

Commenter cet article

Nicolas Esprime 20/08/2009 02:31

Visite de l'exposition (vendredi 13 avril 2007) Guérite sas contrôles. Digne d'un institut bancaire ou d'un institution. Trois cerbères étudient mon cas, l'un après l'autre. Trois fois comment vous avez su. Deux fois fouille de mon sac. Une fois contrôle de mes papiers. Vous appartenez à une communauté ? J'ai créé ma propre religion... Les questions s'enchaînent dans le sas... et puis : Midi on ferme. Je peux revenir après manger ? Non, c'est fermé cet après-midi. Demain ? Non, c'est fermé demain. Dimanche ? Non, c'est fermé dimanche ; revenez lundi. Non, je peux pas. Revenez lundi. Non, je peux pas. Revenez lundi. Non, je peux pas*. Et pendant ce temps à Bruxelles, du 7 mai au 14 juillet 2007, au Salon d'Art, on peut entrer comme chez un coiffeur pour visiter « rebonjour ! roland topor, dessins & estampes ». Le texte de présentation est signé Ad Petersen : « [...] Depuis la disparition de Roland, il y a dix ans déjà, je vais régulièrement, au cimetière de Montparnasse, passer quelques instants devant sa tombe. J'essaie de relever les changements de patine de la plaque de bronze et les traces laissées par d'autres visiteurs. J'ai envie de nettoyer parfois, de toucher la tombe. [...] » La biographie indique l'emplacement. Si on me laisse rentrer, je vais aller lui rendre ma première visite... (*) Deux jours plus tôt, le 11 avril, j'ai brassé ma première bière après avoir été voir Assurance sur la mort au Musée du cinéma. De retour à Bruxelles, constatant que la fermentation est terminée, je mets en bouteille, le 16 avril. Ayant lu la fin de la biographie entre ces deux dates, je décide d'appeler cette bière la H10 et d'ouvrir la première des dix-sept bouteilles le 19 avril, en bonne compagnie.

Frantz Vaillant 20/08/2009 08:27





Nicolas Esprime 20/08/2009 02:30

Visite de l'exposition(vendredi 13 avril 2007)Guérite sas contrôles. Digne d'un institut bancaire ou d'un institution. Trois cerbères étudient mon cas, l'un après l'autre. Trois fois comment vous avez su. Deux fois fouille de mon sac. Une fois contrôle de mes papiers. Vous appartenez à une communauté ? J'ai créé ma propre religion... Les questions s'enchaînent dans le sas... et puis : Midi on ferme. Je peux revenir après manger ? Non, c'est fermé cet après-midi. Demain ? Non, c'est fermé demain. Dimanche ? Non, c'est fermé dimanche ; revenez lundi. Non, je peux pas. Revenez lundi. Non, je peux pas. Revenez lundi. Non, je peux pas*.Et pendant ce temps à Bruxelles, du 7 mai au 14 juillet 2007, au Salon d'Art, on peut entrer comme chez un coiffeur pour visiter « rebonjour ! roland topor, dessins & estampes ». Le texte de présentation est signé Ad Petersen :« [...] Depuis la disparition de Roland, il y a dix ans déjà, je vais régulièrement, au cimetière de Montparnasse, passer quelques instants devant sa tombe. J'essaie de relever les changements de patine de la plaque de bronze et les traces laissées par d'autres visiteurs. J'ai envie de nettoyer parfois, de toucher la tombe. [...] »La biographie indique l'emplacement. Si on me laisse rentrer, je vais aller lui rendre ma première visite...(*) Deux jours plus tôt, le 11 avril, j'ai brassé ma première bière après avoir été voir Assurance sur la mort au Musée du cinéma. De retour à Bruxelles, constatant que la fermentation est terminée, je mets en bouteille, le 16 avril. Ayant lu la fin de la biographie entre ces deux dates, je décide d'appeler cette bière la H10 et d'ouvrir la première des dix-sept bouteilles le 19 avril, en bonne compagnie.

Frantz Vaillant 20/08/2009 08:27